Pour nous joindre

Pour toute demande d’information, soumission, ou tout autre question ou commentaire, écrivez-nous!

Ou encore vous pouvez nous rejoindre par téléphone au 514-566-1719. Il nous fera un plaisir de répondre à vos requêtes lors du lundi au dimanche de 9h00 à 18h. 

25 Rue Beaubien Est
Montréal, QC, H2S 1P7

5145661719

SAPIN MTL est un service de livraison de sapins naturels dans la région de Montréal. L'équipe de lutins de SAPIN MTL se charge de la livraison, de l'installation et de la récupération du sapin dès la fin du temps des fêtes! 

Le sapin croche, une nouvelle tradition pour Montréal

 

Heille on en as-tu parlé du sapin croche de la place des Festivals? Quasiment autant que Safia Nolin. Il est à’ veille de faire le cover du Voir lui avec. C’est vrai qu’il est épouvantablement croche, mais mon Dieu qu’il est drôle. On dirait un chum de brosse, un peu titubant, qui sort d’un bar, pis qui te dit « Je t’aime » aux deux minutes. On le trouve tellement beau, même s’il n’est pas tout à fait normal. C’est pourquoi j’ai eu un flash. 

Le sapin croche, une nouvelle tradition pour Montréal

Vincent Paquette

PAR: ANTOINE LEDUC

Heille on en as-tu parlé du sapin croche de la place des Festivals? Quasiment autant que Safia Nolin. Il est à’ veille de faire le cover du Voir lui avec. C’est vrai qu’il est épouvantablement croche, mais mon Dieu qu’il est drôle. On dirait un chum de brosse, un peu titubant, qui sort d’un bar, pis qui te dit « Je t’aime » aux deux minutes. On le trouve tellement beau, même s’il n’est pas tout à fait normal. C’est pourquoi j’ai eu un flash.

J’ai appris récemment qu’en Catalogne, ils ont pour tradition de placer dans la crèche, le Caganer, un petit bonhomme en position accroupie qui fait ses besoins. Cela symboliserait la fertilité et la prospérité (je vous jure que c’est vrai. Allez voir sur google.). C’est une tradition étrange, mais unique, recréée chaque année dans chaque famille. Pourquoi on n’aurait pas une tradition weird nous aussi? Chaque année, on revient sur la place des festivals avec le sapin le plus laid qu’on a trouvé. Au lieu d’essayer d’avoir le plus beau ou le plus gros en Amérique, pourquoi on n’essaierait pas plutôt d’avoir le plus bâtard? Dans 40 ans, on continuerait à se rassembler avec nos enfants, et petits-enfants, sans vraiment se rappeler « du pourquoi, du comment » on se réunit autour d’un gros sapin pas cute, mais on expliquerait quand même aux plus jeunes qu’il n’y a rien de plus merveilleux qu’être différent des autres, pis de s’assumer.

Il n’y a rien de montréalais à vouloir être « le plus gros fat big ». Pas qu’on est une gang de pas bons, mais on n’a absolument rien à gagner à essayer de battre New York. Encore moins avec un sapin. C’est pas nous. Montréal est une ville hétéroclite remplie d’artistes, de créatifs et de weirdos en tout genre. Elle est construite un peu tout croche, comme le sapin, pis on l’aime comme ça. C’est une ville européenne en Amérique. Une métropole qui « think big », mais avec de la classe. Qui a toujours su faire différent avec peu de moyens. Qui sait rayonner sans compétitionner (avec qui tu voudrais qu’on compétitionne de toute façon?).

Donc, fin novembre 2017, je propose qu’on en trouve un encore plus déconcrissé. Ensuite, on fait une inauguration digne de l’arbre. On invite McGilles, Gabrielle Destroismaisons pis Patsy Gallant, pis on allume ça en chantant du Beau Dommage (23 décembre… pas le phoque en Alaska… duh.). Le concept du lancement peut être revu, mais l’idée est là. En fait, je crois que je serais même déçu que ce soit un sapin normal l’an prochain. Personne n’en parlerait. Ce serait comme une grosse décoration moche de Walmart. Osons mon Rozon comme dit l’expression (je viens de l’inventer, mais je trouvais que ça faisait ben montréalais comme dicton.).

D’ici là, apprécions au lieu de critiquer. J’ai toujours dit qu’on n’aimait jamais quelqu’un pour ses qualités, mais pour l’acceptation de ses défauts. Si tu le trouves vraiment trop laid pour le regarder le sapin, c’est peut-être que tu t’en fais un peu trop dans la vie. Prends un break. Installe-toi tout seul devant l’arbre, pis demande-toi profondément ce qui te dérange. Finalement, tu vas peut-être te rendre compte qu’il est magnifiquement unique ce sapin là… comme toi d’ailleurs (ooooonnnhhhhh cuuuuuute).

Salut là.